Mesures préférentielles pour bus (MPB)

Des feux prioritaires
Arrêts et abribus relocalisés
Plus de voies réservées
Des feux chandelles
Des voies d'évitement

Présentation du projet

Pour des déplacement plus intelligents

Afin d’améliorer la rapidité, la fiabilité et l’accessibilité de son réseau, la STL dirigera d’importants travaux en 2016 avec l’implantation d’une série de mesures préférentielles pour bus (MPB).

Financés à 100 % par le ministère des Transports du Québec, les travaux comprendront, entre autres, un système de feux de circulation prioritaires aux autobus sur la quasi-totalité du réseau, l’implantation de voies réservées, l’ajout de voies d’évitement et l’installation de feux chandelles de même que le déplacement de certains arrêts d’autobus de l'amont vers l'aval de l’intersection. La Ville de Laval profitera également de ces travaux pour apporter des améliorations au réseau routier, aux zones piétonnières et aux pistes cyclables.

Découvrez en vidéo
les mesures qui seront implantées
dans votre secteur

  • Background map
  • Axe des Laurentides et Terminus Cartier
  • Terminus Le Carrefour
  • Axe Curé-Labelle
  • Approches du pont Lachapelle
  • Boulevard Le Corbusier Nord
  • Boulevard Le Corbusier Sud
  • Axe Notre-Dame
  • Axe Concorde

Grands chantiers 2016 : questions et réponses

Qu’est-ce qu’une mesure préférentielle pour bus (MPB) ?

Les mesures préférentielles pour bus (MPB) sont des interventions sur le réseau routier permettant d’offrir une priorité au transport collectif et d’améliorer la rapidité et la ponctualité du service.

  • Feux prioritaires en temps réel
  • Voies réservées
  • Feux prioritaires de type « chandelle »
  • Voies d’évitement
Quel est le contexte du projet ?

Dans le cadre de son plan stratégique, la STL s’est donnée comme objectif d’accroître son achalandage de 40% entre 2013 et 2022. Le principal moyen consiste à développer un réseau de mesures préférentielles pour améliorer rapidité, fiabilité et ponctualité. 

À la suite de l’annonce du ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports (MTMEDT) de bonifier son programme d’aide pour les projets de mesures préférentielles réalisés avant le 31 décembre 2017, une série de mesure souples ont été définies sur différents axes jugés prioritaires pour la clientèle de la STL.

La STL implante donc des projets de mesures préférentielles par bus (MPB) sur l’ensemble de son territoire. La ville de Laval et l’AMT en profiteront également pour faire des des travaux de façon à coordoner l’ensemble des grands chantiers à venir.

Quels sont les objectifs du projet ?
  • Permet un gain de temps pour la clientèle
  • Augmente l’achalandage
  • Améliore la part modale du transport collectif
  • Réduit les gaz à effet de serre (GES)
  • Améliore la performance et la fiabilité du réseau
  • Diminue les temps de parcours
  • Accroît le service sur les grands axes
  • Augmente et améliorer l’offre de service
  • Favorise le développement urbain actuel et à venir
Quel est le coût des investissements ?

Il s’agit d’un investissement majeur de 38,8 millions pour améliorer le transport collectif à Laval. Le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports (MTMDET) contribue à la hauteur de 23,5 millions versé à la STL. La ville de Laval ajoutera 15,3 millions pour bonifier son réseau de transport actif avec la mise en place de nouvelles voies cyclables et la réfection de trottoirs.

L’AMT, de son côté, a obtenu 3,2 millions du (MTMDET) pour effectuer des travaux sur les axes Notre-Dame et De La Concorde.

Qu’est-ce qu’une priorité aux feux en temps réel ?

Un feu prioritaire (Transit Signal Priority ou TSP) pour autobus est un signal GPS qui a été ajouté à un feu afin de faciliter l'insertion des autobus dans la circulation.

Lorsqu’un autobus est en retard, le système demande une priorité au feu de circulation et calcule la distance avant de traverser l’intersection. Le feu vert ou feu chandelle est ensuite prolongé ou le feu rouge est devancé de quelques secondes afin que l’autobus puisse continuer sa route, évitant ainsi un arrêt au feu rouge.

Mettre en place ce système de feux intelligents sur 227 feux de circulation, soit 90% des feux de la ville de Laval où passe la STL, c’est une innovation technologique qui aura un grand impact sur le temps de parcours des autobus.

Qu’est-ce qu’une voie réservée ?

C’est une voie qui permet aux autobus et, dans certains cas, aux taxis de circuler dans une chaussée exclusive afin d’éviter la congestion automobile. Le marquage au sol, une signalisation distincte (latérale ou aérienne), des heures d’opération aux heures de pointe ou pendant 24 heures la caractérise. Déplacements plus efficaces, service plus régulier et plus ponctuel et réduction des GES sont les avantages de celle-ci.

Qu’est-ce qu’un feu chandelle ?

L’affichage de cette barre blanche au feu de signalisation permet aux autobus de partir 4-5 secondes avant les automobilistes pour réintégrer une voie de circulation.

Qu’est-ce qu’une voie d’évitement ?

C’est une voie qui permet aux autobus d’éviter la congestion à certaines approches d’intersections par des aménagements de type marquage de la chaussée et signalisation.

Qu’est-ce qu’un point de congestion ?

Les points de congestion sont des intersections qui ne font pas partie des secteurs MPB choisis, où la STL a décelé des problèmes de congestion. Des feux prioritaires munis d’un système de feux prioritaires aux autobus ont été ajoutés en surplus, de façon à coordonner l’ensemble de la circulation dans la ville de Laval.

Quels sont les secteurs touchés par les MPB?
  1. Curé-Labelle (entre le boulevard Sainte-Rose et le boulevard Saint-Martin)
     
  2. Terminus Le Carrefour
    • Avenue Terry-Fox, entre le boulevard Le Carrefour et l’avenue du Cosmodôme ;
    • Boulevard Daniel-Johnson, entre la rue Jean-Béraud et le boulevard St-Martin ;
    • Boulevard Le Carrefour entre le boulevard Le Corbusier et le boulevard Chomedey.

     
  3. Axe des Laurentides (entre le boulevard Bellerose et le boulevard Cartier Ouest) et Terminus Cartier (entre le boulevard des Laurentides et la 15e Rue)
     
  4. Approches du pont Lachapelle
    • Boulevard Samson, entre la Promenades des Iles et le boulevard Curé-Labelle ;
    • Boulevard Lévesque, entre la Promenades des Iles et le boulevard Curé-Labelle ;
    • Curé-Labelle, entre le boulevard Samson et le pont Lachapelle.

     
  5. Boulevard Le Corbusier Nord (entre le boulevard Dagenais et l’autoroute 440)
     
  6. Boulevard Le Corbusier Sud (entre l’avenue Albert-Duquesne et le boulevard du Souvenir
     
  7. Notre-Dame et De La Concorde (projets de l’AMT)
    • Voie réservée Autoroute Jean-Noël-Lavoie
    • Notre-Dame (entre le boulevard Samson et le boulevard
      Le Corbusier)
    • De la Concorde (entre le boulevard Laval et la rue Vanier)
Pourquoi implanter des MPB ?

Les MPB permettent un service plus rapide, régulier et ponctuel. Nos autobus obtiennent donc un avantage concurrentiel du transport collectif par rapport à l’auto. De plus, des gains de temps pour la clientèle sont à prévoir : jusqu’à 5 minutes de temps de déplacement de moins ou encore 50 000 heures de temps sauvé pour nos clients par année. L’impact environnemental est important et contribue à la réduction des gaz à effet de serre.

Quels critères sont pris en compte pour choisir où les implanter ?

Une analyse complète de la congestion à Laval, réalisée par la STL, a mené à l’identification des endroits où les autobus perdaient le plus de temps. Ces endroits ont fait l’objet d’études afin de concevoir des projets susceptibles d’améliorer les temps de parcours des clients. Des commentaires de chauffeurs, de superviseurs et de la clientèle ont également permis de bonifier les projets.

Comment les travaux vont se dérouler ?

Les travaux seront ajustés le mieux possible à la trame urbaine environnante. Une firme indépendante assurera le suivi des travaux de l’entrepreneur général. Des chargés de projets de la ville de Laval assureront le lien avec la municipalité.

Quel sont les travaux effectués par la ville de Laval ?

La ville de Laval investira 15,3 millions.

  • 7,6 km au total, dont 4,2 km de voies cyclables (nouvelles pistes) et 3,3 (pistes en travaux ou modifiées).
  • 3,4 km de nouveaux trottoirs.
  • 166 nouveaux lampadaires.
  • Optimisation et synchronisation des feux (avec la STL)
  • Travaux civils :

Chaussée :

  • Réfection complète du boulevard Daniel-Johnson entre les boulevards Saint-Martin et Jean-Béraud;
  • Boulevard Le Corbusier, réfection complète entre les boulevards Saint-Martin et Du Souvenir;
  • Boulevard Le Corbusier, réfection de la chaussée entre le boulevard Dagenais et la rue Michelin et entre la rue Berlier et l’A-440 (intersection Saint-Martin/Curé-Labelle, au complet).

Souterrains :

  • Reconstruction d’un égout sanitaire entre la rue Édouard-Montpetit et le boulevard Le Carrefour sous le boulevard Daniel-Johnson;
  • Travaux d’excavation de tranchées pour les feux de circulation et l’éclairage de rue à divers endroits;
  • Remplacement de contrôleur (environs 225) et coffret de feux (moins de 225);
  • Intervention et ajout de TSP sur 230 feux.
Quels sont les travaux qui seront effectués par l’AMT ?

L’AMT implantera en 2016 des mesures préférentielles pour bus sur deux axes majeurs situés sur le territoire de la ville de Laval, soit sur les boulevards Notre-Dame et De la Concorde.

Pourquoi l’AMT intervient sur ces axes situés sur le territoire de la ville de Laval ?

L’AMT a la responsabilité d’intervenir sur le réseau métropolitain et autoroutier. Les boulevards Notre-Dame et De la Concorde font partie du réseau métropolitain.

Quels seront les impacts des travaux effectués par la Ville de Laval, la STL et l’AMT ?

Les entraves à prévoir sont la fermeture d’une ou plusieurs voies, d’un ou des chemins de détour, des arrêts d’autobus déplacés temporairement, une diminution d’espace de stationnement sur rue, des ralentissements de la circulation sur certains axes et à certaines périodes de la journée, de semaine et de fin de semaine.

Informations :

Pourquoi déplacer un arrêt ou un abribus de l’amont vers l’aval de l’intersection ?

Des études ont démontré que déplacer un arrêt ou un abribus après une intersection plutôt qu’avant peut faire gagner de précieuses secondes. Les feux prioritaires peuvent raccourcir le feu rouge pour permettre à l’autobus de traverser l’intersection ou prolonger le feu vert de 5 ou 6 secondes pour empêcher que l’autobus ne s’arrête avant l’intersection. Donc, il est plus efficace que l’autobus dépose les clients en aval pour gagner du temps grâce aux feux prioritaires. Ces petits ajustements ont un grand impact sur le temps de parcours des autobus.

Est-ce qu’il y aura des arbres coupés, déplacés ou plantés ?

De façon générale, l’entrepreneur doit éviter d’endommager les terrains ou les zones d’enracinement des arbres et arbustes conservés. Tout arbre jugé sain et qui nécessite aucun déplacement sera protégé et conservé. Tout arbre sain mais qui nécessiterait d’être déplacé, sera replanté à proximité.

Tout arbre qui requiert l’élimination sera remplacé.  Le nouvel arbre sera replanté à proximité. Dans le cas où ce ne sera pas possible de le faire à proximité, il sera planté dans les environs du même quartier.

Est-ce qu’il y aura des cases de stationnement sur rues de retranchées ?

Chaque projet, chaque axe a été étudié et analysé de la même manière et avec les mêmes critères, selon le niveau d’utilisation des cases de stationnement, des alternatives ou options de stationner dans les rues transversales, les interdictions et contraintes connues dans le secteur, etc.

Fondamentalement, une ou des cases de stationnement étaient déplacées ou éliminées lorsqu’il y avait un gain appréciable en termes de temps de parcours, de fluidité et de régularité pour les autobus.

Est-ce que le projet sur Le Corbusier Sud est semblable à l’ancien projet sur Pie-IX ?

Non. La voie centrale sur Le Corbusier Sud comportera une voie réservée dans chaque direction. La voie réservée sera adjacente aux voies de circulation (voir photo). Dans le cas de Pie-IX, les voie réservées étaient à contresens, ce qui a causé des problématiques de sécurité.